Accueil / Yoga / Quand la douleur sciatique n’est pas une « sciatique »!

Quand la douleur sciatique n’est pas une « sciatique »!

sciatique

Avec le nombre de personnes que je vois qui disent qu’elles ont «une sciatique», mais dont ce n’est pas le cas, je prends le temps dans cet article de définir un peu la bête!

Pour avoir une vraie sciatique (si l’envie vous prend) – Le nerf doit être comprimé à la racine de votre dos et vous faire ressentir une douleur irradiant dans toute la jambe. Soit le problème part de L4 / L5 (lombaire) et la douleur arrête dans le mollet ou que le problème part de S1 (sacrum) et la douleur se rend jusqu’au pied.

Si la douleur est seulement dans le fessier, ce n’est pas «une sciatique».

Le plus souvent, ce qui produit les symptômes mentionnés précédemment c’est la surutilisation des muscles qui travaillent à l’intérieur et autour de la hanche ou la région des fessiers.

Toutes sortes de cas

Avec un athlète qui décrivait une sensation de puissance réduite, un manque de stabilité et une douleur partant des fessiers et descendant dans les ischio-jambiers, la cause était un fessier hyperactif et des ischio-jambiers plus faibles.

Un autre client s’est plaint des mêmes douleurs et sensations, mais nous avons découvert qu’il s’agissait d’un piriforme hyperactif (l’un des cas les plus fréquents) par rapport aux autres muscles du fessier.

Le yoga thérapeutique vise à relâcher les tensions et à activer les muscles qui viendront supporter de manière équilibré la structure du corps.

Il n’y a pas une seule approche pour les mêmes douleurs ou symptômes. Ne reproduisez pas simplement quelque chose en vous basant sur le traitement de quelqu’un d’autre ou sur le « Dr Google » … Entrez en contact, faites-vous évaluer et nous travaillerons au traitement en fonction des besoins de votre corps.

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *