Accueil / PNL / Manque de sommeil, une histoire personnelle…

Manque de sommeil, une histoire personnelle…

sommeil

«Je veux dormir!!!». Je connais beaucoup de personnes qui ont des problèmes d’insomnie ou de sommeil. Que ce soit des amies ou des clients, je leur partage souvent mes trucs lors d’une séance de coaching ou de yoga afin de les aider à retrouver un sommeil paisible. Depuis un an, je suis encore plus empathique à leur situation étant donné une situation personnelle que je vis. Je vous raconte…

L’an dernier, le nouveau propriétaire de mon immeuble a décidé de louer l’appartement du rez-de-chaussée à huit jeunes étudiants. Cela veut dire que depuis un an, chaque soir, je suis témoin du bruit causé par la joie de vivre d’un groupe de personnes qui oublie que la locataire du haut dort tôt.  Donc, mes heures de sommeils sont troublées par leur rythme de vie nocturne. Au début, je les ai rencontrés pour leur expliquer que cela me dérangeait. Comme ils n’ont rien changé à leurs habitudes bruyantes, j’en ai parlé au propriétaire. Cela n’a pas fonctionné non plus et j’ai compris que pour retrouver la paix, je devais chercher un autre milieu de vie.  À ce jour, je n’ai toujours pas trouvé un logement qui me convienne et entre-temps la fatigue reliée à l’agitation des jeunes qui habitent au rez-de-chaussée s’est accumulée.

Cette fatigue me rend plus vulnérable et cela me prend beaucoup plus d’efforts pour réaliser certaines activités. Par exemple, le manque de sommeil influant sur la concentration, j’ai plus de difficulté à écrire mes blogs. Le sommeil est un facteur essentiel pour maintenir une bonne santé. Cette année, j’ai été plusieurs fois malade alors que cela faisait des années que je ne l’avais pas été!  Afin de ne pas me rendre plus malade, dernièrement j’ai demandé à ma famille et à des amies si elles pouvaient m’héberger de temps en temps afin de rattraper mes heures de sommeil. Demander de l’aide n’est pas toujours facile. Il y a l’égo qui a l’impression de manquer d’autonomie et la crainte de déranger ou de se faire dire non. Est-ce facile pour vous d’accepter l’état de vulnérabilité dans laquelle vous vous trouvez lorsque vous vivez une mauvaise période? Êtes-vous capable d’en parler à votre entourage? Si vous aimeriez avoir le soutien psychologique d’une personne extérieure à votre réseau, avez-vous penser à vous offrir une séance de coaching?

Depuis que j’adopte le mode de vie d’un professeur de yoga (se coucher tôt, faire du yoga, bien manger…), j’ai remarqué que j’arrive mieux à gérer mes émotions et donc à relever les défis de la vie. Aussi, je me confie régulièrement à mes proches sur mon cheminement personnel, car cela m’aide à grandir. En plus, raconter où j’en suis m’aide à trouver des solutions. Parfois, certains défis prennent plus de temps à être surmonté et cela demande une grande patience. Dans mon cas, le manque de sommeil est relié à un facteur externe et tant que je vivrai dans un environnement bruyant, en plus de rester patiente, je dois accepter mon état de vulnérabilité et continuer à demander de l’aide quand j’en ai besoin. En attendant, je vous invite à observer si vous avez un sommeil réparateur et en quoi cela peut avoir une influence sur vous.

Si vous souhaitez partager vos expériences dans les commentaires je vous invite à le faire!

 

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *